SALEMATOU KEÏTA: « Je rêvais de devenir un haut cadre, une grande dame …»

0
53
Salématou Keita, Proviseure
Salématou Keita, Proviseure

Elle est née à Kankan où elle a fait presque toutes ses études. Salématou Keïta est de la 19è promotion, option Élevage à l’université de Kankan Bordeaux. Présentement, proviseure du lycée public M’Balia CAMARA situé à Lansanaya barrage dans la commune de Matoto. Elle est une véritable femme qui se bat dans le  milieu  éducatif guinéen et dans d’autres domaines.

Assise derrière son bureau, stylo en main, Salématou Keïta est proviseure  depuis 2010. En dehors de sa fonction de proviseur, cette mère de famille  est administratrice au marché Niger dans la commune de Kaloum où elle détient une boutique. «Je vends les habits hommes et femmes comme les bazins et des paires de chaussures. »

Cette femme battante a eu le prix de leadership en 2014 lors de la dixième édition de la Nuit de l’Excellence de la femme guinéenne de Gnoumassé. Elle est la première enseignante à recevoir ce prix.

Depuis très jeune, madame Salématou a rêvé d’être une femme de référence. «Quand j’étais enfant et que je voyais les ministres, je rêvais de devenir un haut cadre, une grande dame. Et à l’école, je ne laissais pas à mes congénères de se classer devant moi », a relaté Salématou Keïta.

Cette enseignante de biologie a une connaissance parfaite du milieu éducatif  guinéen. Elle  a été par le passé, coordinatrice de promotion et conseillère au collège Sangoya, puis Censeure au lycée Boubacar Biro à Sangoya.

Visiblement satisfaite et fière de sa réussite, Salématou  exhorte les autres femmes au courage et à plus d’efforts.

Selon elle, les femmes ne sont pas faites seulement pour la cuisine. Elles sont égales aux hommes.

     Tamba Laurent KAMANO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here