Kadiatou Sylla, une femme engagée à jamais dans l’agriculture

0
66

Kadiatou Sylla est une femme âgée. Depuis longtemps, elle s’est lancée dans l’agriculture. Aujourd’hui, elle se bat avec les moyens de bord pour faire un grand espace à Bentourayah village.

Dans ce champ, la veuve cultive du manioc, des patates et fait la culture maraîchère. Avec des moyens rudimentaires comme la daba. Pour l’arrosage des plantes, la mère de famille utilise des bols avec lesquels elle et ses enfants aspergent de l’eau sur les jeunes plants. L’agriculture est son rêve d’enfance. « Depuis que j’étais enfant, c’est l’agriculture que j’ai aimée. Nous sommes nées dans ça, nous avons élevé nos enfants dans ça. A notre enfance, nous semions là où on a travaillé et préparions du sel », relate-t-elle.

A travers cette activité, Kadiatou Sylla parvient à subvenir à ses besoins et ceux de sa famille. « Nous gagnons de l’argent et cela nous permet de nous habiller et faire les autres besoins », reconnait-elle.

Mme Kadiatou Sylla et sa fille en train de travailler dans leur champ

Lire aussi:https://www.laguineenne.net/mme-makhissa-bangoura-je-suis-nee-dans-lagriculture/

Malgré les avantages, l’agriculture pratiquée avec des moyens rudimentaires n’est pas sans difficultés. « Les problèmes sont nombreux : le manque d’engrais, d’eau pour arroser surtout les réservoirs et les machines permettant de faire le drainage », énumère l’agricultrice.

Avant, madame Bangoura avait donné la priorité à la culture des tubercules, mais actuellement, elle s’est intéressée à la culture maraîchère qui, selon elle, est plus rentable.

Lorsqu’elle aura assez de moyens, elle compte élargir son champ et le moderniser, c’est pourquoi elle tend la main aux personnes de bonne volonté de lui venir en aide.

Aux femmes, elle de se lever et de faire du sérieux. Elles doivent, dit-elle, planter des arbres, c’est ce qui plus important.

Mamadou Ciré Barry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here