Il faut adorer les rejets et les refus

0
19
Fatoumata Kouyaté, Activiste et networkeuse
Fatoumata Kouyaté, Activiste et networkeuse

Quand vous faites des choses dans l’espoir qu’on fasse attention à vous, mais que personne ne réagit dans un premier temps, continuez. 

On a vite tendance à se décourager. Psychologiquement, votre bataille  vous la menez contre votre esprit trop faible et qui abandonne trop vite. 

Les gens ne sont pas aigris, ni méchants. C’est leur manière de réagir à vos projets. C’est tout à fait normal. Ce n’est pas vous qui êtes nuls. Le système est fait comme ça.

Ce que vous devez gagner en premier lieu c’est une confiance absolue en ce que vous vous apprêtez à réaliser,  aux difficultés qui vous attendent ( il faut évaluer les peines à la hausse ).

Fatoumata Kouyaté, activiste et networkeuse: «Je ne veux pas être une femme de l’ombre»

Dans le début de votre projet, l’ennemi c’est le doute qui fait baisser l’audace. 

Qui pense ça de ceci ou de cela  on s’en fout complètement. Les bons conseils et bonnes critiques on les prend et le reste ne nous affecte même pas.

Quand vous vendrez le projet, la loi de la prospection établit que sur 100 personnes , 99 diront non et 1 dira oui.

Quelle sera votre victoire?

Votre future victoire se trouve dans les refus,  car à multiplier les mêmes gestes tous les jours vous vous imposerez à elles. Et 1, 2, 3, 4 diront oui, et ainsi de suite. Vous obtiendrez sur 500 personnes 50 qui diront oui et 450 non. La loi du nombre. 😀

Prenez du goût à vous voir rejeter. C’est stimulant. 

Plus vous gagnerez des “NON” et bien plus vous vous rapprocherez du “OUI”.

L’abandon n’est pas une option.😊

 

Fatoumata Kouyaté, networkeuse