Fatoumata Ibrahima Camara, cette fille  qui rêve derrière son ordinateur

0
400

 Le monde de l’internet est en pleine  évolution en République de Guinée. De ce fait, des jeunes filles comme Fatoumata Ibrahima, rêvent promouvoir la scolarisation de la jeune. La particularité, cette étudiante en journalisme à l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication(ISIC) de Kountia a choisi à travers son blog d’inciter les parents à scolariser les jeunes filles.

Agée de 21 ans, l’ancienne élève du lycée Roi Hassan II de Siguiri a débuté sa petite plateforme en mai 2018. Dans ce blog, elle retrace les parcours des femmes intellectuelles modèles qui contribuent au développement de la Guinée.

En un laps de temps, le nombre de vues a atteint 5 000. Derrière ce petit blog appelé www.femmetalent.wordpress.com, se cachent de grandes ambitions : « Je veux transformer ce blog en site d’information qui ne va parler que des femmes intellectuelles modèles », laisse entendre la fille au teint clair derrière son petit ordinateur.

A travers ce blog, mademoiselle Camara compte promouvoir la scolarisation de la jeune fille. «En montrant les compétences des femmes instruites, cela va pousser les jeunes filles qui veulent abandonner les études à continuer. Je me battrai à ce que ces femmes modèles encadrent ou coachent les filles que j’aurai répertoriées. Aussi, c’est une manière pour moi d’inciter les parents à scolariser les jeunes filles, car, une fille instruite est un trésor pour sa famille et sa  nation », déclare-t-elle.

Lire aussi: https://www.laguineenne.net/mme-djenab-batco-diallo-lentrepreneuriat-meilleure-solution-femme-de-devenir-independante/

La collecte des informations n’est pas une chose aisée pour cette étudiante.  Pour entrer en contact avec ses sources, elle reste souvent à l’attente pour de longs moments avant d’être satisfaite. Mais ces tracasseries ne signifient rien pour elle. « Pour avoir un rendez-vous avec une source, ce n’est pas facile. Quelquefois, j’insiste et je persiste avant de trouver suite favorable. Puisque c’est le quotidien d’un journaliste, je ne me décourage pas, j’ai un objectif à atteindre », termine la jeune blogueuse.

En attendant de trouver des moyens nécessaires pour la mise en place de son site, Fatoumata Ibrahima Camara, continue d’alimenter avec le minimum qu’elle a.

Dieudonné Aly KOMANO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here